CDD

Instrumentaliste des milieux physiques, géophysiques et écologiques

Date limite de réponse : 1 mai 2017
Lieu : Service Technique de l’IGE

Mission

L’instrumentaliste est accueilli au sein du Service Technique de l’IGE. Ce service est composé de 22 ingénieurs et techniciens en appui aux équipes de recherche. L’activité est organisée autour de 5 missions, dont une mission « soutien observation » auquel est rattaché ce poste.

Sous la responsabilité des responsables du Service Technique de l’IGE :

développer, installer et maintenir des stations et des sites de mesures environnementales (hydrologique, météorologique, nivologique, atmosphérique), des stations de suivi de la végétation et de la biodiversité sur plusieurs sites de la vallée de l’Arve, de la vallée de la Maurienne et de la vallée de la Romanche et du Haut Briançonnais dans le cadre du suivi du Service National Observation GLACIOCLIM, du réseau de pluviomètre/capteur de température de la vallée de l’Arve, sur les sites instrumentés de terrain Orchamp et Transplant, et plus occasionnellement intervenir sur les autres systèmes d’observations inclus dans le périmètre de Trajectories (ex : alpages-lacs-refuges sentinelles) ;

programmer, préparer et réaliser des missions de terrain ou accompagner des équipes de recherches pour des collectes d’information sur les sites de moyenne et haute montagne ;

Participation aux analyses de laboratoire (ex : analyses physico-chimique du sol ou de la végétation)

Critiquer et mettre en forme les données recueillies et alimenter les bases de données des différentes équipes.

Assurer l’inventaire et la jouvence instrumentale

Compétences requises

2 à 5 ans

Assistant ingénieur en instrumentations, spécialiste des mesures environnementales et écologiques

Rémuneration

En référence aux grilles de rémunération de la fonction publique niveau . 1er échelon € mensuel brut
Publié le 13 avril 2017

Organisme recruteur

L’IDEX Université Grenoble Alpes a mis en place sept projets transdisciplinaires afin de relever des défis scientifiques et socio-économiques à la confluence des disciplines. Le CDP Trajectories vise à améliorer la connaissance des interactions entre les sociétés humaines et leur environnement dans les régions alpines, avec trois territoires pilotes : la vallée de l’Arve, la vallée de la Maurienne et la vallée de la Romanche-vallée de la Guisane. Ce projet est structuré en 5 Work-Package, dont le WP2 est dédié à la mise en place d’un système d’observations intégrées sur la base de plusieurs dispositifs d’observatoires d’ores et déjà opérationnels.