Comprendre, reconstituer et analyser les trajectoires des socio-écosystèmes

Le  14 novembre 2018

Ancrée dans le projet de l'IDEX Grenoblois Trajectories, l'école d'été portera sur l'étude des trajectoires des socio-écosystèmes.

L'idée de l'école thématique est d'explorer les relations Hommes-nature à travers les socio-écosystèmes. Ce concept, que l’on doit notamment à Elinor Ostrom (2007) fait partie de ces notions qui devraient permettre de créer des passerelles entre écologie, géosciences et sciences humaines et sociales, puisqu’il s’agit de réfléchir aux dynamiques entre systèmes écologiques (pris dans un sens large et impliquant également les questions de climat), économiques, socio-anthropologiques et de gouvernance.

L’école thématique s’inscrit pleinement dans l’axe prioritaire de l’INEE « Rétroaction des systèmes socio-écologiques sur les changements globaux », mais aussi dans l’axe de l’INSHS « Hommes sociétés et environnement » et dans la thématique scientifique « Environnement » de l’INSU.
 

Objectifs

 

  • Contribuer à la constitution d’une communauté scientifique élargie et partageant des notions et des concepts communs sur les socio-écosystèmes déclinés ensuite au sein des diverses disciplines concernées.
  • Former et accompagner les participants à de nouvelles méthodes et ainsi enrichir la palette d’outils permettant de mieux comprendre les phénomènes de coévolution entre nature et société.

Organisation de la semaine


La première partie de l’école thématique permettra un partage de connaissances sur les thèmes suivants :

Présentation Intervenant
Co-construire et explorer des trajectoires d’adaptation de systèmes socio-écologiques à l’aide des modélisations participatives à base d’agents Nicolas Salliou, École Polytechnique de Zurich
Trajectoires socio-écologiques et métabolisme territorial Sabine Barles, UMR Géographie Cités, Université Paris I
Le pastoralisme dans les Alpes occidentales entre la protohistoire et le moyen âge : une évaluation des origines et du développement de la grande transhumance par les analyses archéozoologiques, isotopiques, et l'ADN ancien sédimentaire Kevin Walsh, Université de York
L'usage des terres comme révélateur des dynamiques des systèmes socio-écologiques Eric Lambin, Université Catholique de Louvain
Un voyage parmi les événements extrêmes (XVIe-XXe siècles) : son intérêt pour la société en matière de prévention et d'adaptation Emmanuel Garnier, UMR CNRS Chrono-Environnement, Université de Besançon
Relations hommes-nature et relations de pouvoir dans les systèmes socio-écologiques Cécile Barnaud, Inra
De la dynamique des paysages à la gestion de la biodiversité et des services écosystémiques Thierry Tatoni, IMBE
Sujet à définir Markus Stoffel, Université de Genève
Incertitude dans les modèles numériques. Comment la prendre en compte dans les analyses Elise Arnaud, Université Grenoble Alpes

Des rencontres seront ensuite organisées avec des élus et techniciens des collectivités locales et territoriales du territoire local (Pays de la Meije, Briançonnais). L’objectif de ces rencontres est d’interroger ces personnes quant à leur perception des enjeux futurs de leur territoire en termes de développement, et de leurs interrogations quant à l’articulation entre enjeux socio-économiques et enjeux écologiques.

Enfin, un travail par atelier se déroulera sur la dernière partie de la semaine, afin de mettre en application les savoirs et les méthodes présentés en première partie de semaine sur le territoire autour du col du Lautaret. Il s’agira notamment d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :
 

  • Quelle est la contribution marginale (ou spécifique) des écosystèmes à l’adaptation des socio-écosystèmes à la variabilité climatique ?
  • Comment évaluer la durabilité d’une stratégie d’adaptation d’un socio-écosystème ?
  • Quels sont les éléments minimaux pour décrire le socio-écosystème à différentes échelles spatio-temporelles (pour le décrire, le comprendre, communiquer vers les acteurs territoriaux et agir)
  • Comment nourrir la réflexion des acteurs pour les socio-écosystèmes ?
  • Quel bouquet de méthodes constituer pour favoriser l’opérationnalisation du concept de socio-écosystèmes ?

Public concerné :


Chercheurs / enseignants-chercheurs, post-doctorants, étudiants de toute disciplien avec un fort intérêt pour les approches interdisciplinaires

 

Nombre de places :


50

Publié le 23 mai 2019